Propos sur l’Âme – François Cheng

Après avoir souligné dans un de mes précédant article, le magnifique passage sur la Joie et la Beauté de François Cheng lors de l’émission La Grande Librairie, voici une autre partie très intéressante sur l’Âme. Il en parle avec beaucoup de respect et de beauté.

Mais ce que j’ai apprécié dans ses propos, c’est la précision de son langage. En effet François Cheng souligne bien la différence entre l’esprit, l’âme et la conscience et ce, de manière non intellectuelle. Chaque mot prononcé à une profondeur et un vécu. Cela se ressent par le rythme qu’il utilise, il va chercher le vrai sens de ce qu’il veut exprimer. Il y a comme un souffle dans ses silences, qui rythme ses mots.

C’est à se demander s’il ne pratique pas la sophrologie hihi, car c’est cette authenticité et ce vécu précis qui est recherché dans la dimension de la quête de la conscience en sophrologie.

Avoir une telle clarté de pensée (à son âge !) et une telle précision dans les termes utilisés concernant l’âme humaine et le sens de la vie, montre toute la beauté et la profondeur de ce que peut être un homme qui à médité toute sa vie !


François Cheng : Tout corps vivant est animé. Ça veut dire que dans un corps vivant il y a un ensemble d’organes qui sont animés. Et dans le même temps, il y a dans ce même corps, une force qui les anime. Les anciens désignaient cela par le couple Anima – Animus, c’est-à-dire plus concrètement c’est Âme et Corps.

Qu’est ce qui donne à l’Âme cette force d’animer ?

Et là, toutes les cultures donnent la même réponse, parce que l’âme est relié au souffle de vie, c’est-à-dire souffle vital. Donc l’âme est une notion universelle. Seulement voilà, à partir d’une certaine époque – récente d’ailleurs – en occident, l’Homme émancipé, fier de son esprit qui a conquis la matière… rejette l’âme. Rejette l’idée même de l’âme ! La considérant comme un résidu de l’obscurantisme religieux.

Il s’agit là d’une amputation, qui est un appauvrissement et qui comporte ses dangers. Parce que cet Homme – qui ne jure que par son esprit, qui ne jongle qu’avec le dualisme corps-esprit – il ne sait pas que ce dualisme corps-esprit, fini souvent par la soumission de l’esprit à la tyrannie du corps, tant qu’il est vrai que les désirs qui habitent le corps sont impérieux et insatiables.

En sorte que, ce dualisme corps-esprit prôné par beaucoup de théoriciens, par beaucoup de penseurs, abouti par une sorte de hédonisme lassant et morbide qui est un système clos. Alors que – je le répète – la constitution de notre être est ternaire et non pas duelle. C’est-à-dire : corps, âme et esprit.

François Busnel : Et ou se situe la conscience dans tout cela ?

La conscience bien sur appartient à l’esprit, mais il y a une part inconsciente qui fait  partie de la conscience, qui appartient à l’âme.

L’esprit est basé sur le langage, sinon personne n’aurait pu développer son esprit. Donc il a un caractère conscient et général qui permet l’organisation rationnelle de la société et qui permet des recherches très poussées dans le domaine scientifique.

Mais l’âme, c’est cette part la plus sensible, la plus intime qui nous donne la capacité de ressentir, d’aimer, de tendre vers une forme de création artistique – qui relève de l’âme – et puis surtout de se relier intuitivement à une forme de transcendance qu’il perçoit comme une patrie native, qui n’est pas le résultat d’un raisonnement.

Ces deux aspects esprit et âme, permettent chez l’homme un mouvement circulaire qui est ouvert, qui est toujours ouvert. L’âme n’a rien de mièvre, ni de flou. En français on dit force d’âme, c’est-à-dire :

l’âme est souvent la source de l’héroïsme !

(…) En chaque être (ça peut être un idiot !), quel que soit son physique, son intelligence, sa culture, sa situation, ses mérites, il y a en lui, en chacun, cette ombre de respect, ce signe de reconnaissance de l’espèce humaine, c’est-à-dire ce signe de Dieu en chaque être.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s